3 novembre 2020 - La Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, a invité les membres du Conseil de sécurité à lutter contre la crise climatique et les autres moteurs de conflit et à se mobiliser pour qu’un cessez-le-feu mondial devienne une réalité.

? La pandémie (de Covid-19) continue d'exacerber les risques et les moteurs de conflit - de l'instabilité transfrontalière aux menaces liées au climat en passant par les troubles sociaux et les déficits démocratiques ?, a dit Mme Mohammed lors de cette réunion.

? Les griefs et les inégalités augmentent, érodent la confiance dans les autorités et les institutions de toutes sortes et accroissent les vulnérabilités. La crise annule les acquis du développement et de la consolidation de la paix, aggrave les conflits et sape les efforts visant à atteindre les objectifs de développement durable ?, a-t-elle ajouté. ? Elle a également un impact dévastateur sur les droits humains et les inégalités entre les sexes ?.

Selon la Vice-Secrétaire générale, les belligérants à travers le monde profitent de la pandémie pour créer ou aggraver l'instabilité et entraver les soins médicaux et les autres formes d’assistance.

Elle a souligné que l'urgence climatique était un moteur majeur des inégalités, de l'instabilité et des conflits.

Lire l'article en intégralité sur ONU Info.